Poème qui a plus de 150 ans sur le village de Villemontais :

29/02/2020

Antoine Vermorel-Marques a retrouvé dans ses archives un texte en prose sur Villemontais qui a plus de 150 ans. Ce texte est de Théodore Ogier. Il écrivait en 1856 :

 

« Il est peu de site qui présente un point de vue aussi beau et aussi étendu que Villemontais. Il en est peu qui offre un tableau plus complet. Un aussi vaste panorama que celui qui se déroule aux regards, lorsque, en se tournant vers le nord, on embrasse toute la plaine de Roanne, au milieu de laquelle serpente la Loire, jalonnée par de nombreuses communes. Le tout encadré par une chaîne de montagne qui, au nord-est, se perd dans le département de Saône-et-Loire ; forme, au sud, un vaste bassin, et va se perdre au nord-ouest dans le département de l’Allier. Que de temps il faudrait pour analyser tous les détails de ce paysage ! À l’ouest, ce sont de beaux coteaux tapissés de bourgs et villages parmi lesquels se distinguent Saint Haon, Renaison avec ses bons vignobles, Saint-Alban avec ses eaux minérales. A l’Est ce sont d’autres coteaux non moins riants, au milieu desquels s’ouvre la belle vallée du Rhône et qui jusqu’à Perreux, offrent la variété la plus enchanteresse que l’on puisse imaginer. Puis, au centre de ses coteaux, de petites communes, dont les clochers contrastent avec les touffes de verdure, les massifs d’arbres, et le fait de quelques Châteaux, parmi lesquels s’élève majestueusement la grande tour du château de Boisy. Enfin pour couronnement à cette partie centrale, la coquette ville de Roanne, assise sur les bords de son fleuve, à côté de son pont, l’un des plus beaux qui soit en France, attire la ligne visuelle au milieu de ce vaste tableau. Telle est la perspective dont jouit la commune de Villemontais. »

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Please reload

ARCHIVES

© 2017 - Association "Villages et Terres d'Avenir" - Tous droits réservés, y compris pour les photos.

RSS Feed
DSC_2207