Histoire : retour sur les 50 ans d’efforts collectifs pour valoriser le patrimoine d’Ambierle

30/09/2019

 

 

Samedi 28 septembre 2019 avait lieu l'inauguration de la Cour Claustrale d’Ambierle suite à sa restauration.  

 

En 1992, le journal l’ESSOR titrait : « un village qui nous permet d’Habiter au cœur de l’Histoire ». Voici l'histoire de la réhabilitation du patrimoine d’Ambierle.

 

Concernant l’église Saint Martin, sa restauration a commencé dès les années 1960 avec des travaux gigantesques, dépôt et repose du clocher entre autres. Pour l'église, classée monument historique les fonds étaient plus faciles à mobiliser sur les projets de restauration. Au fil des années les moyens financiers provenant majoritairement de l'Etat ont permis la poursuite de travaux importants, vitraux, retable.

 

Concernant le Prieuré la question de sa réhabilitation se posait toujours mais était plus délicate à solutionner. En effet, cet ensemble immobilier bien qu'inscrit à l’inventaire supplémentaire du patrimoine, n'est pas classé monument historique.

 

Dans les années 1970 il y a eu divers projets non aboutis et il a fallu attendre les années 80. Dans la foulée des années 1980, la montée en puissance du Ministère de la Culture sous l'impulsion de Jacques Lang a créé une ambiance plus propice à la sauvegarde du patrimoine.

Une urgence absolue était la mise hors d’eau. Une association d’Ambierlois et d’Ambierloises intitulée « le Renouveau du Prieuré » s’est mise en place pour être force de propositions pour rechercher les voies et moyens de sauver le Prieuré.

 

L’association le Renouveau du Prieuré a organisé des expositions, proposé des visites, sensibilisé les pouvoirs publics et les responsables politiques. 

 

Le Sous-préfet de Roanne Monsieur Claude Erignac a montré tout son intérêt, de même Monsieur le maire de Roanne Jean Auroux. Dans leurs fonctions respectives ils ont toujours eu un regard bienveillant sur l'intérêt d'une réhabilitation.

 

Mais pour quel projet ? Pourquoi pas une résidence d’artistes, une mode à l’époque ? Des artistes d’Ambierle soutenaient cette idée. La réflexion n'a pas pu aboutir et par ailleurs il aurait fallu trouver des financements. Et puis, une chance extraordinaire, est arrivée en 1985, un architecte en chef des Monuments historiques, lyonnais, Didier Repellin, de retour d’une mission à Singapour allait prendre faits et causes pour la restauration du Prieuré.

 

En liaison étroite avec le Conseil Général de la Loire des solutions de sauvegarde ont pu être proposées, pour notre prieuré et les premières études étaient lancées en 1985. Avec l’appui des membres de l’association et surtout de l’attention bienveillante et le soutien constant du maire de l’époque, Maurice Chambet et de son équipe municipale une solution originale, pionnière, unique en France à l’époque fut trouvée : construire des logements sociaux.

 

Du coup, tous les partenaires vont se mobiliser et la récolte des fonds sera là aussi originale : Etat, SIVOM de la Côte Roannaise, Département de la Loire, Office d’HLM accompagneront la Mairie pour finaliser ce projet à caractère d’intérêt général.

 

Dans les années 1990 la municipalité conduite par Robert Nicolas poursuivait le rachat partiel des bâtiments entourant cette cour claustrale, afin de retrouver l’unité du Prieuré, unité terminée par l’équipe actuelle en 2017.

 

Aujourd’hui nous nous trouvons là au cœur d’Ambierle, au cœur de cet escargot, dixit les urbanistes, un escargot qui se développe par cercles concentriques autour de l’église, du prieuré, un cœur qui ne demande qu’à battre en attirant de nombreux touristes.

 

Cette aventure humaine, architecturale doit se poursuivre par la volonté conjuguée des Ambierlois, des Ambierloises mais aussi comme par le passé par tout notre environnement socio-politique, Agglomération Roannaise, Département de la Loire, Région Auvergne/Rhône Alpes, Etat, Europe. 

 

Source : discours du maire, Raymonde Brette, lors de l’inauguration de la cour Claustrale.

 

 

 

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Please reload

ARCHIVES

© 2017 - Association "Villages et Terres d'Avenir" - Tous droits réservés, y compris pour les photos.

RSS Feed