Histoire : le combat de Saint-Alban-les-Eaux pour le Tacot

27/02/2019

La Loire a  été le premier département en France à avoir une ligne de chemin de fer en 1828 entre Saint-Etienne et Andrézieux.

 

 

 

Mais c'est grâce au combat d'Albertin et Puy, propriétaires des eaux de Saint-Alban, que le Nord du département a obtenu le développement du Tacot.

 

En effet, en 1877, les propriétaires des eaux de Saint-Alban, déposèrent un projet de ligne entre Roanne et Saint-Alban par Pouilly les Nonains, afin d'acheminer les eaux minérales et les vins de la Côte à Roanne. Ils se battirent pendant plus de 20 ans pour obtenir cette infrastructure. 

 

Voici les grandes dates de leur combat :

  • 1877 : refus de leur premier projet

  • 1881 : refus de leur deuxième projet

  • 1882 : refus de leur troisième projet

  • 1887 : refus de leur quatrième projet

  • Ce n’est que leur 5ème projet, en 1898 qui sera accepté.

Grâce à leur persévérance, une ligne Roanne-Saint Alban passant par Pouilly est mise en service le 20 mai 1901.

 

Mais ce combat long de 20 ans, a eu des conséquences beaucoup plus importantes pour notre région. Voici les dates de déploiement du réseau du Tacot dans l'Ouest roannais :

  • 1909 : un embranchement de 5 km relia Pouilly-les-Nonains à Renaison.

  • 1912, un tronçon de 16 km fut ouvert entre Saint-Just-en-Chevalet et Lavoine, dans l'Allier.

  • 1912 de la même année, il fut prolongé de 19 km par Juré, Crémeaux et Saint-Polgues.

  • 1913, une section de 30 km fut ouverte entre Juré et Balbigny.

  • 1914 : on relia Ambierle !

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Please reload

ARCHIVES

© 2017 - Association "Villages et Terres d'Avenir" - Tous droits réservés, y compris pour les photos.

RSS Feed