80 km/h : combien de minutes allez-vous perdre pour aller à Roanne ?

30/06/2018

La mesure technocratique des 80 km/h entre en application demain. Cette décision parisienne (qui ne concerne pas les Parisiens au vu des embouteillages…) est dénoncée par plus de 75% des Français.

 

 

Elle aura un impact majeur sur notre canton. Ainsi, un salarié habitant le hameau de Montjotin à Champoly passera une heure de plus dans sa voiture par semaine à cause de la réduction de vitesse. Les habitants de Saint-Just-en-Chevalet, La Pacaudière ou Renaison devront conduire chaque mois 1h30 à 3h de plus pour se rendre à Roanne.

Pour certains, cela constitue sur l’année plus d’une journée passée non stop dans sa voiture pour les seuls trajets du quotidien !

 

Si la sécurité routière est un enjeu majeur de notre temps, il est de notre devoir de dénoncer cette mesure injuste, inefficace et pernicieuse.

 

Injuste : l’actuelle mesure proposée par le gouvernement crée une rupture d’égalité entre les territoires. La longueur du réseau routier varie de 2 000 km pour Paris à 20 000 km pour des départements ruraux comme le Puy-de-Dôme, les victimes de la réduction de vitesse ne seront pas les habitants des métropoles mais bien les 51% de Français vivant dans des communes de moins de 10 000 habitants.

 

Inefficace : plus qu’une diminution de la limitation de la vitesse à 80 km/h, les 400 000 km de réseau routier hors agglomération ont un impérieux besoin d’investissements. Par ailleurs, la politique de prévention doit devenir le premier levier de réduction de la mortalité : 23% des personnes décédées sur les routes avaient moins de 24 ans en 2016, 30% étaient en état d’ébriété, 10% n’avaient pas de ceinture de sécurité, si le gouvernement souhaite véritablement lutter contre le nombre de morts qu’il investisse dans la prévention plutôt que d'instaurer une taxe déguisée sur les Français.

 

Pernicieuse : en instaurant cette mesure le 1er juillet, le gouvernement prend la décision de pénaliser les millions de Français qui partent en vacances. La joie étant souvent synonyme d’innocence, il est à parier que certains oublieront l’application au 1er juillet de cette nouvelle limitation. Rappelons qu’en 2016, les amendes routières ont rapporté 1,817 milliard d’euros à l’Etat selon la Cour des Comptes. Sans contester l’impérieuse nécessité de faire respecter le code de la route, la Cour des Comptes constatait que 50% des recettes de ces amendes routières ne financent pas directement la sécurité routière...mais la réduction de la dette ! Parions que cette somme augmentera encore avec les 80 km/h…

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Please reload

ARCHIVES

© 2017 - Association "Villages et Terres d'Avenir" - Tous droits réservés, y compris pour les photos.

RSS Feed