Pays d'Urfé : Réunion des gîtes de France à Chérier

03/05/2016

 

Lors de chaque réveillon, petits et grands du canton se souhaitent « une bonne santé », notre bien le plus précieux.

 

Pourtant, notre territoire rural est médicalement sinistré. Nous n’avons que 19 médecins pour 36 communes…bien loin de la densité de Paris ou de Lyon.

 

Face à cela, deux solutions : soit continuer à se morfondre, soit trouver des alternatives. Huguette Burelier et Antoine Vermorel étaient présents à l’inauguration de la maison de santé de Saint Just en Chevalet.

 

Avec près de 1 600 000€ investis pour notre santé, les professionnels pourront jouir d’un cadre favorable à la collaboration et à l’échange de pratiques. Un jeune médecin généraliste, deux cabinets d'infirmières, un kiné, un podologue, le Samead (Service d'aide multiprofessionnel pour enfants et ados en difficultés) vont bientôt intégrer le bâtiment.

 

Il faudra désormais trouver d’autres professionnels de santé, et notamment de nouveaux médecins pour répondre aux besoins de la population et assurer un service de qualité.

 

Tout est une question d’attractivité, à nous tous de promouvoir les atouts de la ruralité. Prenons l’exemple du département de la Saône et Loire (http://www.installeunmedecin.com/)   qui a mis en place une politique proactive pour trouver de jeunes médecins prêts à s’installer en secteur rural. Alors, pourquoi pas nous ?"

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Please reload

ARCHIVES

© 2017 - Association "Villages et Terres d'Avenir" - Tous droits réservés, y compris pour les photos.

RSS Feed