Ruralité, Dynamisme , Jeunesse : un trio en devenir et prometteur

20/07/2017

 

Parce que nous croyons à la réussite en zone rurale, nous sommes allés à la rencontre d'Alexis Barbaud, 23 ans et directeur Général de la société PRO PRIX & TERRE. Après avoir vécu à La Pacaudière et effectué ses études à Roanne et à Lyon, Alexis Barbaud préside une entreprise spécialisée dans la transaction immobilière dans la Région Auvergne-Rhône-Alpes à Lyon, Clermont-Ferrand, Bourg-en-Bresse, le Pays de Gex mais également Roanne.

 

L'entreprise lie la nouvelle technologie aux ventes et autres projets immobiliers.

 

Interview menée par Antoine Vermorel, président de l'association Villages et Terres d'Avenir. 

 

Antoine Vermorel : A 23 ans vous êtes chef d’entreprise, racontez-nous un peu quelles sont vos activités ?

Alexis Barbaud : Nous (mon associé et moi-même) avons différentes activités et nous allons les développer au fur et à mesure :

​→ La transaction immobilière sur divers secteurs avec des services innovants comme la visite par drone pour les maisons et la réalisation de vidéos de l’intérieur par une caméra 4k (vidéo disponible sur notre site internet : Annonces PRO PRIX & TERRE) et cela avec des honoraires réduits. 

​→ La livraison de produits clés en main réalisés à partir d’un bien nécessitant de lourdes rénovations, on propose une projection 3D avec un aménagement de l’intérieur puis une fois que les clients nous ont indiqué les modifications souhaitées par rapport à notre 3D, on effectue les travaux et on livre clés en main.

​→ Réalisation de petites vidéos pour les personnes qui souhaitent que l’on survole leurs propriétés (fermes, maisons, immeubles, parcs …) avec un drone pour une utilité publique ou privée. 

 

AV : De plus en plus de jeunes entreprennent, pourquoi, comme eux, avez vous fait ce choix ?

AB : J’ai toujours voulu être chef d’entreprise et cela depuis mon plus jeune âge, l’immobilier m’attirait également et le métier d’agent immobilier a trop souvent été mal perçu par les habitants. Notre objectif était donc de redonner de la crédibilité à ce beau métier et inspirer confiance en montant notre business plan sur le mode de fonctionnement du « Gagnant Gagnant Gagnant »

 → Le premier gagnant est le client qui doit être satisfait de nos prestations et qu’il fasse des économies. Nous proposons un réel service.

 → Les seconds gagnants sont nos conseillers qui reçoivent une rémunération conséquente et ne sont pas considérés comme de « simples employés » mais vraiment comme une part entière de l’entreprise avec des responsabilités qui leur sont données et tout cela dans une ambiance familiale.

 → Les derniers gagnants sont mon associé et moi-même car notre but et de faire prospérer l’agence et de pouvoir se développer dans de nouveaux secteurs. Notre satisfaction personnelle n’est pas tant d’un point de vue financier (même s’il faut que l’on soit rentable pour continuer d’exister) mais d’un point de vue du développement avec une satisfaction des clients à 100 %. Nos objectifs seront atteints lorsque nous deviendrons des incontournables et indispensables professionnels pour qu’une vente se réalise dans les meilleures conditions, on veut que les personnes nous fassent entièrement confiance.

 

AV : Vous avez lancé votre activité à Lyon et envisagez d’ouvrir une agence dans le Roannais, c’est un peu un retour au pays ?

AB : Oui notre activité a été lancée à Lyon car c’est un lieu stratégique avec un immobilier fort mais nous travaillons également à Bourg-en-Bresse et sur le secteur Roannais. Il est vrai que les prix ne sont absolument pas comparables mais il ne faut pas oublier de compter l’aspect affectif de tout ceci. On peut considérer ceci comme un retour au pays avec la satisfaction de pouvoir conseiller des personnes sur leur premier achat, je trouve cela tellement important. Roanne est une belle ville et je ne me voyais absolument pas négliger ce secteur. Attaché à notre territoire, mon entreprise est partenaire du basket de la Chorale de Roanne.

 

AV: Vous avez passé votre enfance à La Pacaudière, quels sont les souvenirs que vous en gardez ? 

AB : Il est vrai que j’ai passé beaucoup de temps dans la commune de La Pacaudière, ceci est encore vrai aujourd’hui car je fais toujours parti du club de foot de La Pacaudière, là où j’ai encore des amis, de la famille et où il y fait bon vivre. Cette commune reste pour moi un lieu fort et me permet de pouvoir me relaxer loin du stress que l’on peut connaître dans les grandes villes comme Lyon.

 

AV : Un mot pour la fin ?

AB : Je pense qu’il est important de ne pas oublier d’où l’on vient et de ne pas renier ses origines. Il est très important que nos communes soient unies et solidaires les unes aux autres.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Please reload

ARCHIVES

© 2017 - Association "Villages et Terres d'Avenir" - Tous droits réservés, y compris pour les photos.

RSS Feed