Téléphonie mobile : nous avons remis notre compte rendu au président du département. (Billet d’humeur d’Huguette Burelier et d’Antoine Vermorel)

27/06/2017

 

 

Après la résorption de la majorité des zones sans réseau téléphonique mobile dans les bourgs, la problématique actuelle se concentre sur la question des zones grises, celles où le téléphone « passe mal », notamment dans nos hameaux.

 

Afin de résoudre ce problème, il convient d’établir un diagnostic le plus précis possible. En effet, les opérateurs ont souvent des cartes enjolivées.

Dans ce contexte, différentes initiatives ont été lancées :

 

(i) au niveau national, l’Agence du Numérique (France Mobile) a mis en place une plateforme ouverte aux seuls exécutifs locaux (maires, présidents d’EPCI, présidents de conseil départemental ou régional). Face à l’importance du travail demandé, un désarroi a été exprimé. A titre d’exemple, il est possible de dénombrer plus de 2700 lieux dits dans 66 communes du nord du département de la Loire. Chaque maire doit alors se procurer quatre téléphones portables (Orange, Bouygues, SFR, Free) et se rendre dans chaque hameau de sa collectivité afin de pouvoir transmettre des données exhaustives.

 

(ii) en lien étroit avec des maires ligériens, nous avons lancé une plateforme citoyenne complémentaire (www.couverturemobile42.fr). Celle-ci permet à chaque habitant de déclarer les problèmes de connexion qu’il rencontre. Un partenariat efficace et gratuit permet ainsi aux maires de se faire le relai de cette initiative et de bénéficier en retour des données collectées.

 

Toutes ces volontés méritent d’être encouragées. De la qualité de leur coordination naitra un diagnostic exhaustif. A ce titre, l’association Villages et Terres d’Avenir a pris contact avec l’Agence du Numérique (France Mobile) pour céder ses données au ministère de l’Economie.

 

Huguette Burelier, vice-présidente de l'association Villages et Terres d'Avenir a remis le compte rendu de notre diagnostic citoyen ce mardi 27 juin à Bernard Bonne, président du Département et à Sophie Rotkopf, conseillère régionale.

 

Premier diagnostic citoyen au 15 juin 2017 : 311 Signalements, 82 communes ligériennes concernées par le manque de réseau téléphonique mobile

 

Du 1er février au 15 juin 2017, 266 Ligériens ont signalé 311 zones défaillantes en réseau mobile sur le site internet. Ces 311 signalements se concentrent sur 82 communes du département de la Loire. Les villages les plus touchés sont Belleroche, Violay, Cherier, Virigneux, Champoly, Coutouvre, Cremeaux et La Valla-En-Gier (9 signalements ou plus par commune).

 

Alors que l’ARCEP considère qu’il existe qu’une zone blanche dans le Département de la Loire, le diagnostic citoyen réalisé sur www.couverturemobile42.fr en répertorient 88. La notion de centre-bourg est clairement dépassée : les habitants des lieux-dits exigent désormais un accès à un réseau téléphonique mobile de qualité.

 

En rouge, les communes en « zone blanche » (sans réseau téléphonique du tout). En gris, les communes en « zone grise » (nombreuses difficultés à appeler). Lorsqu’au moins un lieu a été déclaré en « zone blanche », la commune a été cartographiée en rouge.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Please reload

ARCHIVES

© 2017 - Association "Villages et Terres d'Avenir" - Tous droits réservés, y compris pour les photos.

RSS Feed