Noms de hameaux : quand on apprend qu’il y avait des ours à Saint-Jean-Saint-Maurice sur Loire !

05/04/2017

 

Saint-Jean-Saint-Maurice sur Loire réunit deux anciennes communes : Saint-Jean-le-Puy et Saint-Maurice-sur-Loire depuis 1974. Celles-ci ne formaient qu’une seule paroisse et commune, appelée Saint-Maurice-en-Roannais ou Saint-Maurice-sur-Loire, jusqu’en 1893. Les habitants des deux bourgs qui disposaient de deux églises ont réussi à se réconcilier et à former l’une des plus belles communes de notre canton.

 

Nous revenons dans cet article sur l’étymologie des lieux-dits et hameaux de Saint-Jean-Saint-Maurice :

 

Le lieu dit « Chassor »…vient de « chasse » et « ours », c’est-à-dire “là où se chassent les ours ». Cela désigne souvent un lieu boisé et sauvage, jadis hanté par les bêtes féroces !

 

Faillibois : vient du verbe « falhir » (prendre fin) et « bois », c’est-à-dire « là où prend fin le bois »

 

le Puy : ne vient pas de « puit » ! Mais désigne au contraire une « hauteur montagneuse » comme Le Puy en Velay !

 

la Cure :  résidence de celui qui exerce la direction spirituelle et l’administration d'une paroisse.

 

La Condamina : « petite cour » ou « bâtiments et terrains d’exploitation » de la maison d’un seigneur

 

Les Grandes Terres : désignent généralement les terrains agricoles détenus par le seigneur du village

 

l’Étang : le domaine seigneurial était en principe doté d’une réserve de poissons qui peut être un étang ou une grande mare

 

Fond Rajot : vient du terme « font » qui a donné « fontaine ». Cela désigne souvent une sortie d’eau, ici probablement la « source Rajot »

 

la Goutte, Goutte de Plaigne, Gouttebaron, le Gotalh : désignent souvent un « petit ruisseau »

 

la Mure : vient de « muraille », souvent en ruines et se référant aux vestiges d’époque romaine

 

le Ris : diminutif de « ruisseau »

 

Servol :  provient du terme « serva » qui désigne un réservoir dans lequel on conserve de l’eau potable ou des poissons

 

la Valla provient des termes “val, vallée”

 

Chatellutz : un lieu où il y avait probablement un… « château » !

 

Chantoie : désigne un territoire sous autorité militaire souvent de la Rome antique

 

Fond : désigne des « sources »

 

le Lourdon : vient de « lord » qui veut dire « sale, malpropre ; laid ; jaunâtre »…pas très valorisant pour cet affluent de la Loire !

 

Marcou :  désigné un temple du dieu antique « Mercure » ou une borne indicatrice à son effigie

 

Lupé :  diminutif de “chez Lupius”

 

 

 

 

 Joeuvres :  L’archéologie a reconnu dans le site de Joeuvres l’un des principaux oppidums du Lyonnais : de nombreuses prospections ont montré que cette place-forte fut occupée jusqu’à la fin de l’Empire romain d’Occident

 

 

Châteaubillon :  Important site défensif gallo-romain, faisant face à l’oppidum de Joeuvres

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Source: Problèmes et méthodes en toponymie française : essais de linguistique historique sur les noms de lieux du Roannais par Xavier Gouvert

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Please reload

ARCHIVES

© 2017 - Association "Villages et Terres d'Avenir" - Tous droits réservés, y compris pour les photos.

RSS Feed